AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

† Messages :
371
† Pouvoirs :
Pouvoir absolu


See Who I Am
• Âge de votre personnage: 10 000 ans
• Metier: Persécuteur des membres
• Votre Race : Maitre


MessageSujet: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Ven 10 Juin - 19:03



L'incendie


© copyright - Peacock
" Le feu débarrasse des fléaux et frappe les innocents... "

Andrea & Devon








« Ils sont là assit, tous un verre à la main, ça n’a pas été difficile de les localiser avec la musique et le boucan qu’ils faisaient… L’alcool coule à flot, les sourires sont sur les visages, des petits couples commencent à s’embrasser, c’est bientôt l’été, on s’amuse… On n’entend pas même le bruit des ennemis, soudain une voix à droite murmura d’attaquer, alors qu’à gauche partent des flammes immenses…

Les cris de terreur, les bouteilles d’alcool explosent en flammes et on entend encore hurler de plus bel. Les sorciers sont ici ! Des innocents brulent dans les flammes, certains sont pris au piège avec des vampires… Les sorciers tendent à sauver les humains, les vampires à survivre aux flammes…. Ils ont tous péchés ce soir là, lavez vos hontes par les flammes… »


Vous devez répondre après ce post, décrire votre arrivé à la plage, l’incendie, la rencontre de vos personnages, ect… Hell interviendra pour faire rebondir le sujet. Devon commencera le rp. Bon jeu !


© Apple Box.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highway-to-hell.frbb.net
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Sam 11 Juin - 12:31

L'incendie.
Andrea C. Evans & Devon C. Ayrton




La nuit tombait enfin, tous les vampires sans exception pouvant désormais se dévoiler à l’extérieur de leurs abris sans cette fameuse pierre de lune, je regardais le parc du château grouiller de partout par ce soir de printemps… L’été les nuits se font plus courtes, mais l’ambiance y été. Je restais enfermé dans le château vide, je marchais dans ses somptueux couloirs que je connaissais par cœur, nous avions sur cette planète une totalité de 144 planques de ce genre, nous migrons tout les trente ans, c’était une boucle qui ne se terminait jamais… Je levais mes yeux bleus froid vers l’horloge, c’était bientôt l’heure… Je soupirais, je repensais quelques brefs instants aux moments du passés, le meurtre d’Angel, le sauvetage de Lena, la rencontre de June, le départ de Lena, le mensonge d’Angel, l’amour de June que je ne saurais jamais lui rendre… Tout cela pour arriver à la même conclusion : J’étais bien seul… On poussa la porte de la salle de la couronne, j’apercevais William qui m’avertissait que les autres ne tenaient plus en place, je soupirais et je me levais puis je plongeais mes mains dans mes poches en descendant dans les cachots, j’ouvrais la grille à Lucas lui proposant de se joindre à nous, il ne se contrôler toujours pas mais il serait très bien entouré, je le confiais à quelques tiers personne et rejoignait les autres pour traverser la forêt dans un inquiétant silence qui voulait tout dire…

Contrairement à ce qu’on pouvait s’imaginer, je n’étais pas l’auteur de cette démarche, de cette exode des vampires sur la plage, les troupes ayant décidé d’y aller, je ne pouvais m’y interposer, probablement que si… Mais à quoi cela servirait ‘il ? Ce n’était plus des adolescents qu’on prive d’une sortie, ils avaient besoin de s’amuser, je ne pouvais pas leur retirer tout plaisir de la vie pour qu’ils finissent tous comme moi ? Sans plus aucune joie, plus aucune réjouissance de la vie, rien ne m’importer, je voulais tout détruire, la destruction restait dans ma tête. Alors j’étais là, sur cette plage, la musique était assourdissante, l’odeur d’alcool bloquait toute autre odeur, c’était comme avancer en terrain hostile les yeux bandés, je regardais mes compatriote vampires qui étaient là, le sourire aux lèvres le visage monstrueux, j’entendais un murmure entrainant à l’assaut, je les vis tous bondir hors des bois encerclant le camp, et c’est alors que leur cercle fut encerclé de flammes, mes pupilles se dilatées, que c’était ‘il passé Des cris de frayeur, des flammes haute comme des maisons, j’entendait hurler, un vampire mourir, puis deux, des humains qui hurlent de douleur et meurt… Je regardais autour de moi, et je les voyais ses sorciers, il étaient juste là, ce rendant compte de leur erreur, essayant d’éteindre ce feu immense, je sentais la colère monter dans mes veines, puis un hurlement déchirant me poussa à régir, mon visage devient cruel digne d’une bête assoiffée, je me mis à courir en direction des flammes sans réfléchir, j’ignorais si j’allais mourir ce soir là, ce qui allait advenir de tous ses vampires, est-ce que les sorciers allaient réussir leur coup ? Je ne pouvais le croire, je ne savais pas ce que j’allais faire dans ses flammes, mourir pour sauver ? Je n’avais rien d’un super héros, mais ses vampires que tout le monde haïssait, et bien, c’était tout ce que j’avais… Je n’avais pas d’enfant, plus de femme, plus rien, je n’étais plus personne sans eux… Je fus brutalement coupé dans mon élan, propulsé au sol, je me plantais une branche dans le dos je hurlais de douleur, le bois… Saleté ! Nous n’étions pas à notre avantage ici ! Je me redressais et je retirer ce pieu improvisé sur lequel j’étais tombé, je me relevais, cherchant qui avait fait cela, un vampire, nul autre aurait pu stopper ma course… Je cherchais des yeux la personne ayant fait cela… J’entendais des explosions des bouteilles de toutes sorte d’alcool, je marchais vers la plage à nouveau, j’arrivais sur la sable quand je ressentais cette présence dernière moi, en une fraction de seconde je me retrouvais derrière cet arbre, je saisissais l’individus et la lança dans un vol plané une dizaine de mètres plus loin sur le sable mou de la plage, je la rejoignais aussi rapidement que je l’avais démasquée derrière son arbre, levant mon poing pour frapper, je me stoppait net en voyant son visage…

Son visage c’était également transformé, puis redeviens plus humains, je l’observais, cette jeune femme, une vampire ? Je ne l’avais jamais vu… Y’avait’il d’autre vampire en ville ? Je fixais la jeune femme dans un silence de plomb, je ne savais quoi dire vraiment… Puis un cri de douleur insoutenable se fit entendre et me ramena à la réalité, je plaquais al jeune femme au sol et je lui disais d’une voix qui essayer de contenir sa colère

-Ne te met pas en travers de mon chemin ! Qui que tu sois…




Revenir en haut Aller en bas
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Dim 12 Juin - 18:13

Devon & Andrea




Déroutée, voilà ce qu'elle était. Depuis des jours elle ne savait plus vraiment ce qui se passait autour d'elle, mais la seule chose dont elle était consciente c'est qu'elle perdait pied. Ce qui était pour elle quelque chose d'étrange et qui l'effrayait légèrement même si elle ne l'aurait jamais avoué même à celles qu'elle considérait comme ses sœurs Angel et Quinn. Elle avait toujours eu les cartes en main, lui permettant de contrôler tout ce qui touchait à son entourage et à sa propre vie, c'est ce qui lui permettait de percevoir si calmement toute situation qui soit, prenant du recul et évitant ainsi de se jeter la tête la première dans les problèmes mais elle devait bien dire que les derniers évènements avaient bouleversé tout son petit monde. L'amour que portait Angel à Gabriel était une bonne chose pour elle, après tant d'années dans la souffrance et la solitude mais cela avait poussé maintenant la jeune femme à réfléchir. On ne lui avait jamais dis pourquoi elle devait veiller sur l'humain et si ce n'était que par amour pour lui, la jeune femme se demandait réellement si elle servait à quelque chose. Elle trouvait alors qu'il était bien plus intéressant de se pencher sur le cas de Devon, car si elle n'avait plus à veiller sur le mari de sa « patronne » elle pouvait s'occuper de lui régler son compte, trois siècles qu'elle jouait les baby-sitter en cachette, elle en avait plus qu'assez.

Elle avait remarqué du mouvement du côté de la bande de larbins de l'homme et après avoir récolter quelques informations, elle avait découvert qu'ils avaient décidé de faire un petit festin sur la plage, où une fête de pauvres petites proies allait se dérouler le soir même. Elle s'habilla assez simplement pour passer inaperçue parmi les humains et elle savait qu'au moins elle ne risquerait pas beaucoup d'être prise pour une proie par les vampires. Elle quitta silencieusement la maison, celle-ci semblait de toute manière être totalement vide mais elle n'avait pas envie de croiser quelqu'un qui lui poserait des questions sur le lieu où elle allait. Elle se dirigea vers le garage et sortit une moto de celui-ci. Enfilant son casque elle démarra bien rapidement pour se diriger vers la plage, alors que le soir était en train de tomber petit à petit.
Elle se stoppa à l'orée de la forêt pour mettre l'engin en lieu sûr et elle laissa ses cheveux libres au vent, les secouant légèrement puis une dernière touche de maquillage et elle partit en direction de la fête, un lumière lui permettait de suivre le bon chemin, son nez se plissa légèrement quand elle sentit les vapeurs d'alcool qui émanait du bord de la plage. Les jeunes de maintenant ne trouvaient plus que ça pour arriver à s'amuser et elle n'arrêtait pas de se dire que c'était stupide, à son époque il y avait tellement d'autres choses pour se divertir, c'était devenu vraiment dommage et elle avait du mal à s'habituer à ses nouvelles coutumes, elle aimait boire du bon vin mais boire pour boire lui donnait juste envie de rire.

Elle soupira en voyant des jeunes s'embrasser à pleines bouches dans les bosquets qui entouraient la soirée, espérant trouver un peu de tranquillité pour vaquer à leurs parties de tripotages. D'autres étaient déjà étendus sur le sol complètement saoul ou se passant de la drogue de main en main. Elle quitta donc des yeux ses enfantillages pour diriger son regard vers les individus qui l'intéressait le plus. Elle avança de quelques pas et elle se cacha le coeur battant après avoir aperçu William. Qu'est ce qu'il pouvait bien faire ici? Il ne lui avait pas dis que … En faite ils ne se disaient jamais rien, chacun avait sa vie et parfois ils se retrouvaient le temps d'une nuit dans le même lit, en tout cas elle était sûre de lui poser un flot de questions la prochaine fois qu'il croiserait son chemin.
Elle fit soin de faire le tour, scrutant chaque recoin, et enfin elle aperçut au loin Devon. Maintenant qu'elle n'avait plus à le surveiller elle pourrait lui régler son cas, après toutes les peines qu'il avait causé à Angel elle pouvait bien se permettre de faire ce qu'elle désirait sans à se sentir coupable.
Elle s'affola alors quand elle sentit le souffle du feu s'attaquant aux arbres qui l'entouraient. Elle vit sortir de partout des hommes et des femmes à la puissance terrifiante, elle s'était toujours mis le plus en dehors de cette bataille même si elle devait bien l'avoir qu'elle fréquentait les personnes par qui tout avait commencé. Elle se moquait qu'ils se battent mais quand des humains innocents devenaient l'une des cibles elle ne supportait pas ça.
Pourtant la proie qui l'intéressa à ce moment là était tout autre, alors que Devon se mettait à courir dans sa direction, elle le stoppa net dans sa course et elle se volatilisa juste après l'ayant entendu hurler, croyant entrainer sa mort, elle fut surprise de le voir se relever et elle le suivait, un pieu de bois fait à l'improviste et prêt à transpercer son corps. Cependant il perçut sa présence et sans comprendre comment elle se retrouva projeter sur le sable et bien vite bloquer par l'homme. De la main elle chercha à taton sur le pieu mais elle avait du le perdre pendant la chute, de plus elle éclata de rire aux paroles de Devon.

- En travers de ton chemin? Ca fait trois siècles que je joue ta nounou dans l'ombre, combien de fois j'ai du rattraper des coups derrière toi, combien de nuits j'ai passé à te suivre à travers le monde, tous les 30 ans je me déplace en même temps que toi, pas à pas Devon ! Si tu es encore en vie je peux t'assurer que tu ne le dois pas qu'à toi même ou à tes serviteurs qui jouent les chiens à leur pépère ! Mais c'est seulement parce que j'ai voulu régler ton compte qu'on se retrouve dans une telle situation !


Dernière édition par Andrea C. Evans le Lun 20 Juin - 9:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Lun 13 Juin - 12:46

L'incendie.
Andrea C. Evans & Devon C. Ayrton




Je fixais son visage, sa chevelure blonde, je crus voir Angel, et j’en fus assez troubler quelques secondes, puis je me rendais compte qu’elle n’avait rien à voir avec Angel… Probablement si je ne l’avais pas revue il y a une semaine j’aurai pu avoir un doute, mais là, aucun doute n’était possible, des yeux cristallin, les lèvres fines et pâle, je la trouvais absolument… Ce n’était pas le moment ! La chaleur des flammes se portaient jusqu’ici, il sentait au plus profond de mon être la douleur de ceux en train de périr, retenant la jeune femme par les épaules je tournais rapidement la tête vers ses flammes immenses, j’entendais d’ici un vampire supplier un sorciers, je resserrais mes doigts sur les épaules de la jeune femme sous la poids de la colère sans m’inquiéter pour la santé de mon agresseurs… Je reportais mon regards sur elle, sur sa beauté désarmante, elle semblait dans une colère noire, je ne l’avais jamais vu… Je ne pouvais pas comprendre cette haine qu’elle me portait… Je ne voulais peut-être pas même savoir, je refusais qu’on se mette en travers de ma route, je préférai encore périr auprès d’eux que d’accorder la moindre importance à cette femme… Je n’avais rien appart eux, mais ça personne ne le voyais, cette solitude… On me prenait pour un fou de rejeter June, elle m’était entièrement vouée, je n’avais qu’a dire oui pour un nouveau départ, mais c’était comme si j’en avais peur… June… La magie… Je ne pouvais l’avouer, mais j’avais toujours eu cette réticence vis-à-vis de ça… Et si elle mentait ? Et si elle jouait ? Et si elle me voulait pour mieux me détruire ? La paranoïa… La peur d’une nouvelle vie, de nouvelles déceptions, ma vie de monstre, je la préférai à tout, ne plus avoir à ressentir c’était une chose unique…

Elle se mit à rire et cela m’agaçait au plus haut point, je sentais bien que j’allais lui coller mon poing dans son jolie petit minois car la colère coulait dans mes veine comme un torrent dans le var français en automne après de terribles orages, j’avais envie de hurler, de la tuer, de la détruire, passer toute la colère de ses derniers jours sur elle… Mais son discourt me frappa, j’en étais abasourdis… Et en quel honneur elle me suivait ? Et puis pourquoi ? Pour quel motif ? Et si elle m’avait sauvé toute ses année pourquoi tenter de me tuer désormais ? C’était à n’y rien comprendre ! C’était d’une illogique… Régler mon compte ? Pour qui se prenait ‘elle à la fin ? Je serrai son cou entre mes doigts lui coupant la respiration mais elle ne pouvait pas en mourir étant un vampire, bien que là je mourrai d’envie de lui planter un pieux en plein cœur, de me débarrasser d’elle, j’avais bien assez d’ennuis comme ça… Je la voyais tâter le sol à la recherche de quelque chose je tendais ma deuxième main devant ses yeux, lui montrant ce pieux que je lui avais tout bonnement volé avant qu’elle fasse un joli vol plané, je plongeais mon regard bleu dans ses yeux bleus-gris ; je lui adressais un large sourire sadique et lui disais d’une voix calme

-Oh ; c’est ça que tu cherches ? Un conseil ma mignonne ; va voir ton patron et dit lui qu’il m’envoi quelqu’un à la hauteur et que les vampires ne mangent pas de salades ok ?

Je lui adressais un petit clin d’œil et je lui plantais tout bonnement le pieu dans l’abdomen avec sauvagerie lui perçant le pancréas au passage ; ce n’était qu’un petit avertissement de ce que j’étais capable de lui faire subir ; moi le monstre ; si elle continuer à roder dans mes pattes, je ne croyais absolument ce qu’elle venait de me dire, c’était trop invraisemblable, autant me tatouer « imbécile » sur le front dans la minutes… Je n’avais besoin de personne pour me défendre, peut-être ma fierté surdimensionné qui m’empêcher de concevoir que j’aurai pu mourir d’un coup foireux dans le dos sans même le voir, j’étais bien trop sur de moi pour y penser ne serai-ce qu’un instant… Elle m’était inferieur, il était difficile de le croire, mais je me causais tellement d’ennuis, comme si la mort ne me faisait pas peur et qu’au contraire je ne faisait que la provoquer pour que ma mort n’en soit que plus belle, si mes confrères savaient comme je me foutais de la vie, ce n’était pas comme eux, ils avaient choisi de devenir un vampire, moi… On m’a ramené sur cette terre pour me faire souffrir un peu plus, et je ne montrais rien ! Je n’avais pas le droit d’être faible, j’étais le premier monstre de ce monde ; je me devais d’assumer non ? On se demandait même si j’étais capable de penser, si j’avais un cœur, si je n’étais pas la pire des bêtes de ce monde, personne ne pouvait comprendre, jamais… Je souffrais dans le dos des autres, aucune larmes ne coulait jamais sur ce visage si angélique et pourtant ô combien diabolique… Devon et la douleur ? Une légende non ? C’était un mur cette homme, il se ressentait rien… C’était bien l’image que je dégageais, l’image que je voulais qu’on ait de moi, que l’on me laisse en paix avec mes chagrins, qu’on me laisse noyer mes douleurs comme je l’entendais, des souffrances que nulle avait idée… Je m’étais tout simplement enfermé dans un silence absolu, un silence que nulle ne pouvait briser, tels un animal replié dans sa coquille et hérissant ses piques pour se protéger du monde, un animal qui avait mal et puis n’avait que la violence pour se protéger, je n’avais fait que me protéger de ce monde en essayant de la détruire… Il était trop tard pour les regrets, le mal que j’avais semé ne pourra jamais être effacé et je n’y pensais plus, je continuais d’avancer et cette fille… Elle n’était pas de taille… Je retirais le pieux de son abdomen pour le balancer au loin dans la mer, je reportais mes yeux bleus sur elle, ses organes cicatrisants déjà je lui disais d’une voix calme en me relevant

-Pourquoi toutes les jolies filles sont folles où kamikaze ? S’en est… Déroutant… Rentres chez toi super-nounou…

Je me détournais d’elle pour à nouveau m’élancer vers ses fameuses flammes… Ici… Sur la plage, je ne servais à rien… Je n’étais pas un lâche, je ne fuyais pas… Jamais, peut-importe les conséquences, je ne les laisserai pas crever comme des chiens, car ce n’était pas ce qu’ils étaient à mes yeux contrairement à ce que pensait cette belle inconnue… Je revoyais encore son visage, je me sentais… Vraiment étrange…





Revenir en haut Aller en bas
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Sam 2 Juil - 16:25

Devon & Andrea




Le bois qui brûlait, la chaleur des flammes qui s'étendait tout autour du sinistre, le feu qui attaquait de plus en plus les sous-bois, tous les cris de douleurs, autant du côté des humains que du côté des vampires. Elle ferma les yeux sous le poids de la culpabilité. Elle était là à chercher à ce venger de tant d'années de souffrance et de noirceur qui avait rangé l'âme et le coeur de sa soeur, contre un homme qui dans le fond n'avait pas vraiment voulu ce qui lui était arriver.
Quand il resserra sa prise, elle grimaça de douleur. Elle ressentait toute la colère qui le traversait, les siens étaient en train de se faire exterminer juste à côté et il était obligé de supporter sa crise de nerf qui avait mis trois siècles à s'échapper enfin alors qu'il y avait des choses bien plus urgentes qui se déroulait juste sous leurs yeux. Voilà encore le signe qu'elle ne se maitrisait pas ce soir, car ce n'était pas dans sa façon d'agir, de faire valoir ses intérêts personnels avant ceux des autres. Si elle avait bien appris quelque chose depuis qu'elle avait une dette auprès d'Angel c'est que malgré qu'on déteste la personne qui se trouvait face à nous, on pouvait cependant lui sauver la vie.

Pourtant tout s'éclipsa quand elle le vit avec le pieu en main, un seul coup bien placé et c'est elle qui allait passer à la trappe, elle n'avait pas décidé que son heure était venue mais peut être qu'il fallait qu'elle se fasse à l'idée qu'il tenait son avenir entre ses mains, la situation se retournait contre elle et elle se maudit de l'avoir suivi jusqu'à cette plage, s'il la tuait le feu finirait le travail et ferait disparaître toute trace de son corps. Elle essaya de se débattre entre les mains du vampire, elle avait l'impression qu'elles se transformaient en serre qui se plantaient sur sa peau, et une lueur fugace de peur traversa son regard.
Elle déglutit difficilement quand il enserra son cou, lui bloquant le souffle et la parole au même moment. Se dégageant faiblement, elle réussit à parler dans un murmure qu'un pauvre et simple être humain, avec l'animation ambiante, n'aurait pas entendu.

- Mon patron, je ne bosse pas pour quelqu'un, je ne fais qu'aider et tu n'auras qu'à en parler à Angie la prochaine fois que tu la croiseras dans ce bar. C'est parce qu'elle t'a aimé et que je suis une de ses meilleures amies que j'ai du jouer les baby-sitter avec toi! Mais tu n'en vaux vraiment pas le coup !


Un autre cri déchira la nuit, mais personne ne pouvait l'entendre, tant de victimes innocentes souffraient à ses côtés. Son abdomen était transpercé entièrement par l'objet de son crime, le pieu de bois brûlait sa chair, les larmes lui montèrent aux yeux et elle ne put s'empêcher de les laisser couler, elle était faible mais à cet heure-là elle s'en moquait de le cacher. Son sang tambourinait contre ses tempes, et elle sentait le liquide rouge imbiber ses vêtements. Pourtant dans un éclair de lucidité elle avait compris qu'il n'avait pas l'intention de la tuer, certes le coup avait été donné avec violence et il savait parfaitement où faire du mal mais le coeur n'avait pas été touché. Pourquoi l'épargner alors qu'elle avait voulu le tuer lui.
Elle se recroquevilla sur elle-même dès qu'il retira le pieu, elle entendit le son que fit le bout de bois en rentrant en contact avec la surface de l'eau et perçut très vaguement ce qu'il lui dit. Elle sentit juste sa présence s'éloigner, il l'abandonnait ici presque inconsciente et surtout sans défense. Elle s'attendait maintenant à être achever par un sorcier qui se trouvait dans les environs.

- Devon ...

Elle murmura son prénom plusieurs fois alors que le temps s'écoulait lentement, elle perdait le contact avec la réalité. Elle avait besoin de sang pour se régénérer et quand un autre corps lourd et inanimé tomba à quelques mètres d'elle, c'est avec la force du désespoir et en poussant dans ses derniers retranchements qu'elle s'avança jusqu'à lui et transperça sa nuque de ses canines, prenant avec avidité ce liquide si précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Jeu 7 Juil - 13:34

L'incendie.
Andrea C. Evans & Devon C. Ayrton




Je reculais, marchant vers les flammes, je songeais à ce qu’elle m’avait dit… Angel… Pourquoi ? Pourquoi tu es restée si proche de moi sans jamais… Sans jamais être là ? Merde je t’aimais, maintenant je laisse la haine me bouffer le cœur parce que j’avais bien trop mal… Cette fille, j’aurais du le tuer… Me sachant à l’origine de la totalité des vampires sur cette terre, c’était toujours assez difficile de tuer un vampire pour moi, même si jamais je n’avais montré le moindre signe de faiblesse, je ne devais plus penser à ça, ne plus penser à elle… Je l’avais laissé dans un piteux état, dans un état de souffrance extrême… Je l’entendais alors m’appelais, sa petite vois plaintive, un murmure, personne ne l’entendais appart nous, les vampires, un murmure qui me rendais complètement dingue… Je trouvais un sol un humain pleurant les larmes de son corps, je soupirais, m’abaissais et lui saisissait la tête des deux mains et tourna violement celle-ci sur la droit, brisa ses vertèbre cervicales, la mort assurée, instantanée… Alors que je l’entendais encore me supplier de revenir, je me levais portant l’humain de mes deux bras et l’éjecta au loin juste à coté de la jeune femme pour qu’elle puisse en boire le sang… Je ne savais pas si c’était une bonne idée mais peut-importe… Au moins, je songeais qu’elle la fermerait…

Je me désintéressais d’elle, du moins j’essayais… Mince… Je ne m’étais pas même aperçus qu’il y avait d’autre vampire en ville ? En fait je ne m’étais pas même posé la question… Je me sentais étrange, qui était donc cette belle inconnue ? L’avais rencontré sans même m’en apercevoir ? Le doute était dans mon esprit… J’étais tellement préoccupé que je ne fis pas même attention à cette sorcière qui bondissais sur moi un pieux à la main, elle manqua de me le planté quand je lui retournais le bras, brisant son radius, elle poussa un hurlement déchirant, mon visage se transforma de colère, je serrais son visage entre mes mains et l’étranglais sur place la soulevant de dix centimètres du sol, je la regardais mourir puis finalement, trouvant le temps long, je l’envoyais valser dans les flammes où elle hurla de plus bel puis péril… Je me sentais soulagé de la mort d’une sorcière, un poids de moins, oui ils voulaient nous tuer ! Et bien ils mourront également ! J’entendais leurs battements de cœur s’affoler, des voix crier qu’il y avait des humains ! Des sorcier céder à la panique, des vampires qui hurlaient voulant ‘enfuir d’autre pleuraient la mort d’un autre…

Et puis je l’aperçus là, une vampiresse, prise au piège par quelques sorciers, je m’approchais d’eux par derrière, me foutant des flammes, je crevais de chaud, mais je n’avais pas le choix ! Ils allaient tous mourir ! Je ramassais par terre une bouteille brisé, la planta dans le dos de l’un d’entre eux, celui-ci cria et tomba de douleur, son corps fut secoué de spasme, les deux autres se retournait et la vampiresse les tua de ses mains, je lui ordonnais de ramasser les vampires qui avaient bu du sang de sorcier au bord de la plage et de le ramener a là planque, elle couru sous mes ordres, me demandant avant si ça allait, mais j’avais à nouveau disparue… J’entendais une voix sur la plage s’adresser à la bel inconnue « C’est finie ma mignonne ! », je tournais mes yeux bleus en sa direction, j’apercevais un sorcier, le pieux à la main alors qu’elle était encore au sol, en train de se nourrir du cadavre que j’avais envoyé, je ramassais par terre un cadavre de… Vampire… Je le reposais doucement au sol prit de sa main le pied de biche qu’il tenait, je le lançais en direction du sorciers après mettre quelque approché de la plage pour voir beaucoup mieux la scène

-STRIKE !!!

Le pied de biche lui arrachait littéralement la tète qui s’envola dans l’eau dans un bruit sourds… Et son corps sans tête, lui, s’écroula au sol à coté de la demoiselle à qui… Je venais de sauver la vie, peut-être qu’ainsi… Je remboursé ma dette de toute ses fois ou elle m’aurait soit disant sauvé la vie…



Revenir en haut Aller en bas
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Ven 15 Juil - 12:03

Devon & Andrea



Il lui avait permis de se nourrir, de se régénérer en lui envoyant ce corps, pauvre humain innocent qui en perdant sa vie avait sauvé celui d’un vampire, elle imaginait bien que dans un autre contexte il aurait surement hurlé de douleur et de désespoir ainsi utiliser comme source d’alimentation. Cependant elle n’avait pas le temps de s’attarder sur la vie de ce pauvre homme, sur qu’il avait pu être avant, quel travail exerçait-il, s’il avait une petite amie, des enfants ou un chien, peut être par la suite penserait-elle à prévenir ses proches de sa disparition mais pour le moment elle n’allait pas pouvoir lui donner les derniers soins qu’on accorde au mort, et l’enterrer comme il se le devait. Il y en avait peut être d’autres qu’elle pourrait aider à sortir des flammes, et également elle entendait « ses frères » de race hurler devant la mort que semait les langues de feu qui happaient les corps et les consumaient par la suite. Fermant les yeux, elle continuait à boire le sang de sa victime, le liquide était entêtant et elle percevait de moins en moins ce qui déroulait tout autour d’elle, elle savait également que la plaie en plein dans son abdomen mettrait tout de même un certain temps à disparaître totalement et même si la douleur s’estompait petit à petit elle avait l’impression que sa peau la brûlait encore de l’intérieur. Le bois était un matériel si dangereux pour les vampires.

Elle ne sentit la présence que bien trop tard, ses doigts se resserrèrent sur la nuque de l’humain et elle retira lentement ses canines, essuyant ses lèvres ensanglantées du revers de la main et elle tourna son regard de glace vers le sorcier qui s’approcha d’elle. Ses yeux se mirent à faire des allées et retours entre le pieu qu’il tenait fermement dans sa main et son regard complètement fou, tout son corps guidé par une seule envie, une pulsion meurtrière contre tous les vampires qu’il trouvait sur son chemin. Elle ne put s’empêcher de suivre la chute d’une goutte de sang d’un autre de son espèce qui avait du se retrouver dans la même situation quelques instants plutôt, s’écrasant dans le sable, elle fut emporter par une brise légère alors qu’elle l’entendit très distinctement dire « C’est fini ma mignonne ! ». Il se pencha vers elle presque au ralenti et fermant les yeux elle ne comprit pas ce qui se produit. Un bruit lourd se fit juste à coté d’elle, une main inerte était posée sur ses jambes, elle avait senti quelque chose de projeter à son visage et quand elle se permit de regarder, le corps de son agresseur était étendu de tout son long sur le sable, il reposait là sans vie et surtout sans tête et elle ne sut pourquoi mais elle réprima un haut le cœur.

Elle repoussa la main de l’homme qui avait écrasé le sorcier et elle se tourna vers Devon, en un instant elle se retrouva devant lui, son regard plongé dans le sien, son cœur manqua un battement. La colère qu’elle avait contre lui n’était plus qu’une vague de tristesse de n’avoir pas compris quel homme bon il pouvait être aussi.

- Je comprends mieux pourquoi elle voulait qu’on te protège, elle a toujours su voir au travers du mystère que tu représentes … Après ce soir je disparaîtrais de ta vie, on va dire qu’on est quitte au niveau des services rendus à l’autre. Laisse moi t’aider juste une dernière fois, pas pour toi mais pour eux, j’ai beau dire que je ne suis dans aucun camp nous sommes de la même race eux et moi …


Elle ne sut pas pourquoi un frisson lui parcourut l’échine, elle se rapprocha de lui comme si son corps était attirée par le sien. Elle se permit pour la première fois de le détailler entièrement, elle avait passé tellement de temps avec lui, mais en même temps il avait toujours été séparé, elle avait le devoir de le protéger et cela se faisait en restant dans l’ombre, ça avait été dur parfois et elle avait bien qu’à une ou deux occasions il l’avait finalement repéré puis il s’éloignait comme si elle n’était qu’un fantôme, une vision subite qui ne valait pas la peine de s’attarder sur le sujet.
Quand elle reprit ses esprits, elle avait une main sur le torse de cet homme et ses lèvres étonnamment proches des siennes. Le charme se brisa quand un cri se fit entendre, au bord des flammes se trouvait un homme qu’elle connaissait bien, William était étendu par terre, un pied enfoncé dans le haut de la cuisse, elle murmura juste un simple « Will » avant de se précipiter vers lui, jetant le sorcier au bûcher et de s’accroupir près du vampire, lui retira la pointe mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
 
avatar



Invité






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   Mar 19 Juil - 9:44

L'incendie.
Andrea C. Evans & Devon C. Ayrton




Elle état là, devant moi, planté comme une sotte, oui, je lui avais sauvé la vie et alors ? Je n’étais pas superman pour autant ! Elle plongeait son regard dans le mien, merde l’heure et grave et tout ce qu’elle pensait à faire c’était de me regarder, ne voyait-elle donc pas que c’était la panique totale ? Elle prit la parole, m’annonçant comprendre pourquoi Angel voulait me protéger, je sentais mes sourcils froncer, j’avais bien envie de lui encoller une, et je tuer Angel par la même occasion ! Salle peste ! Comment avait-elle pu me faire subir cela ? Je la haïssais, si j’en avais le courage, je lui arracherai moi-même le cœur de mes propres mains pour ensuite m’arracher le miens ! Quand je pensais à ce qu’elle m’avait fait, j’en avais la rage… Elle… M’avait détruit encore plus… Je sentais une douleur me parcourir, je voulais la tuer, je voulais tuer tout le monde, je voulais que la terre entière cesse de tourner, je souffrais et personne ne le voyait, j’étais seul, si seul… Je fus tiré de mes pensées meurtrières, quand la jeune femme voulu combattre à mes cotés, je l’observais d’un œil suspect, non mais elle rêve ou quoi ? J’entendais un hurlement plus loin… Bon d’accord ! C’était d’accords ! Et qu’ensuite elle disparaisse ! Pour toujours ! Je ne voulais plus jamais la voir ! Je…

Elle s’approchait de moi, et je fixais cette jeune femme, elle était de plus en plus proche, elle me dévisageait comme si elle ne m’avait jamais vu, comme si j’étais une curiosité… Je sentais sa main sur mon abdomen et je ne réagissais toujours pas… Ses lèvres de plus en plus proches des miennes, je demeurais dans le silence absolu, que se passait-il ? Est-ce qu’elle tentait de m’approcher pour mieux me tuer, devais-je me débarrasser d’elle ? Je restais semi inconscient comme hypnotiser par se regard… Puis un hurlement prés des flammes, elle disparue en une fraction de seconde après avoir murmure un prénom… Je regardais en sa direction… William ! Quel enfoiré ! Il savait qu’il y avait d’autres vampires en ville ! Je le lui ferais payer ! Il me le payera ! Je lui avais toujours fait confiance ! Il me le payera très cher ! S’il savait qu’Angel était ici, je le tuerai ! Je…. Un hurlement plus loin, je bondissais dans les flammes comme un fou suicidaire, je sentais cette chaleur épuisante, je sentais la sueur perler sur mon front… Je cherchais des yeux quelqu’un… Lucas… Ou était cet imbécile ? Merde ! Je n’aurais pas du le faire venir ici ! Et si c’était trop tard ? Peut-être avait-il était secouru, et d’ailleurs pourquoi je m’inquiété pour cet imbécile, il serait bien capable de se jeter lui même dans les flammes ! Je sentais une main m’agripper les genoux c’était elle… L’enfant vampire, la cage thoracique percée, je me baissais pour la ramasse, je tenant contre moi, sa tête posé contre mon abdomen, je voyais que les sorciers m’avaient repéré mais avec elle dans les bras je n’étais pas vraiment en position de me battre, je n’avais qu’une option… Fuir…

Je courais alors, si vite que je m’éloignais du bucher géant, j’allongeais la petite qui en réalité n’était pas vraiment une gamine, je mordais mon propre bras au niveau de la saignée et je lui faisais boire mon propre sang pour que cette vampire si faible physiquement puisse survivre… Je retirais mon bras une fois qu’elle fut nourris, je me sentais quelque peu affaiblis, mais je n’en avais pas vraiment le choix… Je lui disais d’une voix calme…

-Rentres au repère… Ne m’attends pas…

Et c’est ce qu’elle fit, le sang tout le long de mon bras gauche je me trainais jusqu'à la plage où l’inconnue et William étaient, William remonté sur ses jambes et je le fusillais du regard avec une telle haine qu’il n’osa m’affronter… Je soupirais et passais à cotés d’eux, mes yeux cherchant un humain à moitié mort duquel je pourrais m’abreuver, je sentais ma plaie dans mon bras se refermer doucement et je ne vis rien, la haine m’aveuglait… Mais de toute évidence je n'en étais pas moins ludique bien que je me sentais de plus en plus haineux et basculant dans la démence d’une colère qui resurgissait alors que j'avais tenté de étouffer depuis cette rencontre avec Angel...

-Espece de sale enfoiré, il va me le payer... Angel, tu vas me le payer... J'vais te faire souffrir... Comme toi, comme ce que tu me fais....



Revenir en haut Aller en bas

 



Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'incendie † Andrea Evans & Devon C. Ayrton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  La Légende † :: ☜ The Obscure Forest ☞ :: ✖ Lisière :: ✔ Bord de mer-
Sauter vers: